Les aides à l'emploi des handicapés ne seront plus automatiques en 2012

Publié le : 08/12/2011 08 décembre déc. 12 2011

Jusqu'ici, dès lors qu'une entreprise recrutait une personne handicapée, elle recevait une aide financière, d’un montant de 1.600 euros.

Cette "prime à l'insertion" va être remplacée par des dispositifs plus ciblés, et d'autres aides seront modifiées, l'objectif de cette refonte étant "de faire porter l'effort en priorité là où il est utile", comme l'a indiqué Jean-Marie Faure, président de l'Agefiph, l'association chargée de gérer le fonds public pour l'insertion professionnelle des handicapés dans le secteur privé.

Les entreprises font de plus en plus d'efforts en faveur de l'emploi des travailleurs handicapés et en toute logique, le montant des contributions recueillies par l'Agefiph baisse maintenant chaque année, c'est le cas en 2010 (-12%) et ce sera encore le cas en 2011.
Ainsi la nouvelle offre d'intervention de l'Agefiph a pour but d'optimiser les financements de l'Agefiph dans la période actuelle de crise économique, et de prendre en compte le fait que depuis la loi de 2005, l'Agefiph voit sa contribution diminuer.

La nouvelle offre d'intervention de l'Agefiph repose sur trois priorités. :

  • la formation des demandeurs d’emploi handicapés,
  • la qualité de l’accompagnement et du conseil
  • une meilleure prise en compte des besoins des personnes handicapées éloignées de l’emploi.
La prime sera remplacée par la création d'une aide à l'insertion professionnelle (AIP) pour les employeurs recrutant des personnes handicapées les plus en difficultés sur le marché du travail (chômeur de longue durée, + 50 ans, individus sortants du secteur spécialisé).

L’aide au maintien dans l’emploi sera modifiée: elle sera constituée d’une première partie forfaitaire dans l’esprit de l’actuelle aide, à laquelle pourra s’additionner, si cela s’avère nécessaire, une seconde partie plafonnée pour prendre en compte des actions complémentaires de faibles montants qui aujourd’hui nécessitent de solliciter un nouveau dossier. L’expérimentation Vie au travail ne sera pas reconduite dans sa modalité «service». Les employeurs pourront en revanche mobiliser les autres prestations et aides nécessaires dans les situations qui ne relèvent ni de l’insertion ni du maintien.


Voir le communiqué complet de l’Agefiph.



Cet article n'engage que son auteur.

Historique

<< < ... 61 62 63 64 65 66 67 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.