Consultation publique sur la réforme de la responsabilité civile : donnez votre avis!

Consultation publique sur la réforme de la responsabilité civile : donnez votre avis!

Publié le : 17/05/2016 17 mai mai 05 2016

Jean-Jacques URVOAS, ministre de la Justice, garde des Sceaux, a lancé le 29 avril 2016 les travaux de la réforme du droit de la responsabilité civile, marquant la seconde étape de la modernisation du droit des obligations.
Le bicentenaire du code civil a été l’occasion d’engager une profonde rénovation d’une partie de notre droit privé.

Récemment, l’ordonnance du 10 février 2016 a réformé le droit des contrats, du régime général et de la preuve des obligations. Aujourd’hui, dans le cadre de cette modernisation du droit des obligations, le Gouvernement s’attèle à la réforme du droit de la responsabilité civile.

En effet, le droit commun de la responsabilité civile repose essentiellement sur quatre articles, pratiquement inchangés depuis 1804. De nombreuses jurisprudences ont adapté ces textes aux bouleversements sociaux, économiques, scientifiques et technologiques.

Cette réforme vise une meilleure accessibilité et prévisibilité du droit de la responsabilité civile.

La prévisibilité dans ce domaine est d’autant plus importante qu’aujourd’hui tout système de responsabilité civile est devenu indissociable du mécanisme de l’assurance.

L’objectif est de clarifier le droit et d’exposer les règles applicables dans un langage plus accessible que les rares textes actuels.


Parmi les axes forts :


  • Le projet s’inspire très largement des constructions jurisprudentielles en matière de troubles anormaux de voisinage, ou de responsabilité du fait des choses.
  • Le projet entend codifier et étendre la loi du 5 juillet 1985 tendant à l'amélioration de la situation des victimes d'accidents de la circulation et à l'accélération des procédures d'indemnisation en raison de son importance sociétale.
  • Le projet propose de rénover les règles de réparation du dommage corporel, afin notamment de mieux prendre en compte les personnes en situation de handicap.
  • Le projet envisage de renforcer la fonction préventive de la responsabilité civile. Ainsi, le juge pourrait prescrire toute mesure pour prévenir ou faire cesser un trouble illicite, et empêcher un éventuel dommage de se réaliser.


Lire l'avant-projet de réforme de loi de réforme de la responsabilité civile.



Virginie MEREGHETTI-FILLIEUX


Source:Travaux de la réforme du droit de la responsabilité civile.



Cet article n'engage que son auteur.

Crédit photo : © milamon0 - Fotolia.com

Historique

<< < 1 2 3 4 5 > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.