Fiscalité et impôts

Passage d’une SARL ayant opté pour l’IS à une EURL, par réunion des parts en une seule main : quelles sont les formalités pour maintenir l’assujettissement à l’IS ?

Publié le : 27/05/2020 27 mai mai 05 2020

Dans l’hypothèse où une SARL décide, au moment de la réunion de toutes ses parts entre les mains d’un associé unique personne physique (transformation en EURL), de demeurer assujettie à l’IS, le Conseil d’Etat a précisé dans un arrêt du 20 mars 2020 les dispositions rendant cette option régulière.

Quels sont les faits ? 

M. B... était l'un des deux gérants de la SARL Saint'E, qui exploite un bar-restaurant. Il a racheté la part de son seul associé le 17 juin 2009.

A la suite d'une vérification de comptabilité portant sur les exercices clos de 2010 à 2012, l'administration fiscale a reconstitué le chiffre d'affaires de la société Saint'E après avoir écarté sa comptabilité comme non probante et mis à la charge de celle-ci des cotisations supplémentaires à l'impôt sur les sociétés au titre des trois exercices vérifiés. Par ailleurs, des cotisations supplémentaires à l'impôt sur le revenu ont été mises à la charge de M. B... au titre des années 2010 à 2012, à hauteur des résultats de la société Saint'E qui ont été regardés comme des revenus distribués entre ses mains sur le fondement de l'article 111 du code général des impôts.

La société Saint'E et M. B... se pourvoient en cassation contre les arrêts du 6 novembre 2018 par lesquels la Cour administrative d'appel de Lyon a rejeté leurs appels contre les jugements du 15 juin 2017 du Tribunal administratif de Grenoble rejetant leurs demandes de décharge des impositions supplémentaires mises à leur charge.

L’associé conteste son imposition à l’IS et au titre des revenus distribués pour l’impôt sur le revenu au motif que les formalités d’option à l’IS lors de la réunion des parts entre les mains d’un seul associé (la SARL devenant une EURL) n’ont pas été réalisées.

Selon l’article 8 du CGI, sont imposables à l’impôt sur le revenu et non à l’impôt sur les sociétés, les EURL avec associé personne physique. Ces sociétés peuvent en revanche opter pour l’IS dans les conditions prévues à l’article 239 du CGI. L’option doit dans ce cas être notifiée avant la fin du troisième mois de l’exercice au titre duquel la société souhaite être soumise pour la première fois à l’IS ou dans les 3 mois qui suivent la réunion des parts entre les mains d’un associé unique.

Selon l’article 239 du CGI, cette option doit être :
 
  • Soit adressée au SIE (service des impôts aux entreprises) du lieu du principal établissement
  • Soit avoir été cochée dans la case réservée sur le formulaire remis au CFE (centre de formalités des entreprises) lors de la création ou de la modification de la société.

Dans sa décision rendue le 20 mars, le Conseil d’État retient qu’une EURL est réputée avoir régulièrement exercé l'option prévue au 3 de l'article 206 :

 
  • si elle a opté dans ses statuts pour l'assujettissement à l'IS,
  • et si elle a, au titre du premier exercice clos après la réunion des parts dans une même main, déclaré ses résultats sous le régime de l'IS.

Dans l’affaire en question, l’EURL a modifié ses statuts lors de la réunion des parts entre les mains d’un seul associé et également déposé auprès de l’administration fiscale depuis sa transformation, ses déclarations d’IS.


Cet article n'engage que son auteur.

 

Auteur

Christophe Delahousse
Avocat
Cabinet Chuffart Delahousse
ARRAS (62)
Voir l'auteur Contacter l'auteur Tous les articles de l'auteur Site de l'auteur

Historique

<< < 1 2 > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.