Masculinisme : "l'axe du Mâle?" la garde des enfants par le père

Publié le : 18/02/2013 18 février févr. 02 2013

Derrière ces pères qui brandissent leur droit à voir leur enfant n'y a-t-il qu'un pas vers la négation du féminisme et une profonde promotion de valeurs patriarcales?

Les actions d'éclat en faveur de la garde des pères en perspectiveD'un commun accord, les magistrats, dont la féminisation de la profession ne saurait être occultée, seraient plus enclins à donner la garde de l'enfant à la mère au détriment des pères. Selon les chiffres avancés par Christiane Taubira, Garde des Sceaux, dans 70% des affaires la garde est conférée à la mère. Patric Jean fait remarquer que "dans 80% des cas, les pères souhaitent qu'il en soit ainsi", poursuivant :"cela paraît normal dans une société où les femmes s'occupent encore à 80% des tâches parentales et domestiques".

Un lobbying pour la restauration de la figure du pater familias:

Qu'aurait pensé Henry David Thoreau (Wikipédia) de la manifestation aérienne de ces pères haranguant le Gouvernement pour faire entendre leur cause? Et qu'elle cause, celle de recouvrer le droit de voir leurs enfants. Les pères qui ont escaladé les grues nantaises et strasbourgeoises ont réalisé une opération d'éclat qui leur a donné voix au chapitre. Il n'en reste pas moins qu'il est important de mettre en perspective leur action.

Protégé par un maillage juridique dense et multiscalaire, les droits de l'enfant figurent au frontispice de diverses conventions internationales. On peut citer pour exemple la célèbre Convention Internationale de New York sur les droits de l'enfant (texte).

Si ces deux pères se sont hissés sur une grue dans le centre-ville nantais, ce mouvement n'est pas anodin et n'est pas sans rappeler celui de pères canadiens. Ce simulacre de manifestation n'est autre que la version française ou européenne des actions menées par les "Fathers for Justice" dans les pays anglo-saxons à ce détail près qu'il s'agissait de ponts et non de grues qui étaient le point culminant atteint par les pères (Article "Profile : fathers for Justice", BBC News, 22 avril 2008).

Une action d'un père avait retenu l'attention à Londres en 2006. Un membre de Fathers for Justice, vêtu d'un costume de Spiderman, avait escaladé le Tower Bridge. Le maire de Londres, Ken Livingstone, avait alors affirmé avec un certain pragmatisme que ces coups d'éclats démontraient à quel point certains pères ne devraient pas avoir la garde de leurs enfants.

Ces mouvements dits masculinistes sont favorables à la promotion de valeurs patriarcales. Ces derniers affirment la préséance de l'homme sur la femme dans le couple, défendent avec ferveur l'image d'Epinal du couple hétérosexuel et de l'éducation viriliste des jeunes garçons. Ils adoptent en sus une position nihiliste vis-à-vis des violences conjugales et de l'inceste qu'ils considèrent être des allégations captieuses émanant des féministes rebaptisées par leurs soins en "fémi-nazis".

Deux concepts apparaissent dans les discours des pères français qui sont issus directement des doctrines paternalistes et misogynes des associations de défense des pères québécois. Le premier est la conspiration du triptyque médias, magistrats et gouvernement qui léseraient les pères afin de les ostraciser de la vie de leur enfant. Le second est l'agitation tel un étendard de l'existence d'un syndrome, dont les fondements scientifiques n'ont jamais fait l'objet d'une étude sérieuse, à savoir le "syndrome d'aliénation parentale".

Ces mouvements sont vilipendés par le documentaire "La Domination Masculine" de Patric Jean.

Une proposition de loi a été initiée le 24 octobre dernier (proposition n°309) visant à rendre obligatoire la résidence alternée. Cette proposition est le fruit d'un lobbying puissant des associations masculinistes qui gagnent le vieux continent. Ladite proposition reconnaitrait par ailleurs le syndrome d'aliénation parentale et compliquerait d'autant la demande de divorce par les mères.

Un bref coup d'oeil à l'histoire des institutions privées est ici utile puisque les mères n'ont le droit de garde de leurs enfants que depuis un siècle. Au XXème siècle les pères qui en avaient systématiquement la garde confiaient cependant leurs enfants à d'autres femmes de la famille ou à une nourrice.

Chaque dossier est différent et possède ses propres idiosyncrasies. En l'espèce, les pères escaladeurs auraient commis des violences à l'endroit de leurs épouses ou enfants. Des faits qui expliquent la communauté d'intérêts des pères nantais et des associations québécoises masculinistes. La contemporanéité de ces actions d'éclat avec la manifestation de mercredi prochain à Nantes n'est pas non plus un hasard et ressemble à s'y méprendre aux techniques dont usent les pères québécois.

Ne pouvons-nous pas nous demander si cette proposition de loi française d'inspiration masculiniste n'est pas en contradiction avec le projet de loi pour le mariage pour tous adopté par l'Assemblée Nationale il y a de cela quelques jours?

Sources :France Inter, "Ces pères prêts à tout pour la garde de leurs enfants", 17 février

Le Monde, "L'escalade des pères à Nantes cache une proposition de loi", 18 février 2013

Bande annonce du film "La Domination Masculine" de Patric Jean



Chloé RAMA, Eurojuris France

Cet article n'engage que son auteur.

Historique

<< < 1 2 > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.