Arche de Zoé : les français pourraient être jugés en France

Publié le : 31/10/2007 31 octobre Oct. 2007
Les Français inculpés d' « enlèvement de mineurs », d'« escroquerie » ou de « complicité », et détenus au Tchad dans l’affaire de l’Arche de Zoé, pourraient être jugés en France si les autorités judiciaires de N'Djamena donnent leur accord.

L'extradition est possible
Les neuf français arrêtés jeudi dernier au Tchad dans le cadre de l’affaire de l’Arche de Zoé pour avoir tenté de transporter en France 103 enfants de la région pourraient être jugés en France si les autorités judiciaires de N'Djamena donnent leur feu vert. Le 6 mars 1976 en effet, des accords bilatéraux judiciaires ont été signés entre Paris et N'Djamena. Ils prévoient, en 67 articles, des cas classiques d'entraide et rendent notamment possible l'extradition de personnes « poursuivies ou condamnées par les autorités judiciaires de l'autre État ». Seule condition requise : les membres de L'Arche de Zoé et les deux journalistes, déjà inculpés au Tchad, devront également être mis en examen dans le cadre de l'information judiciaire contre X ouverte la semaine dernière par le parquet de Paris, visant les activités de l’association pour « exercice illégal de l’activité d’intermédiaire en vue d’adoption ».



Cet article n'engage que son auteur.

Historique

<< < 1 > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.