Les premières propositions de la Commission Attali suscitent la polémique

Publié le : 15/10/2007 15 octobre Oct. 2007
La Commission pour la libération de la croissance française (CLCF), présidée par Jacques Attali, devait rendre publiques, lundi, ses premières propositions, lesquelles ont déjà déclenché de nombreuses polémiques.

Polémique autour du « principe de précaution »La Commission pour la libération de la croissance française, qui avait été mise en place en août par le président de la République Nicolas Sarkozy, a fait part lundi de ses premières propositions. Il s’agit d’un rapport d’étape sur le pouvoir d’achat qui suscite déjà de nombreuses polémiques. Selon des informations de presse publiées vendredi, les 43 membres de la commission suggéraient notamment de retirer de la Constitution le « principe de précaution », considéré comme un frein à la croissance. Le ministre de l'écologie, Jean-Louis Borloo, s'est fermement opposé à cette suppression, rappelant que « le principe de précaution fait partie de traités internationaux que la France a signés ». La CLCF n’a pas manqué de souligner, vendredi, que ses propositions étaient « en cours de finalisation » et que « les documents qui ont pu être diffusés jusqu'ici ne correspondent pas à l'état actuel des propositions ». L’AFP a d’ailleurs obtenu vendredi la copie d’un document ne faisant aucune référence à ce principe.

D'autres mesures, également critiquées, ont disparu de ce documentD'autres mesures, également critiquées, ont disparu de ce document : la suppression de la « trêve hivernale » pour les expulsions, par exemple, l'ouverture des commerces le dimanche ou encore la limitation des monopoles de certaines professions réglementées (pharmaciens, notaires). La version provisoire de ce rapport d'étape se concentre sur la distribution, la concurrence et le logement, avec des mesures qui pourraient s'avérer, là encore, très polémiques puisqu’elle propose la suppression des lois Galland et Royer-Raffarin sur le commerce et l’implantation des grandes surfaces. L’objectif serait ainsi de supprimer « l'interdiction de la revente à perte » tout en restaurant la liberté des négociations commerciales entre distributeurs et fabricants.Ce qui a été proposé par la CommissionPour la protection du consommateur, elle souhaite autoriser les « class actions » à la française tout en les encadrant strictement. Elles seraient limitées « à la réparation des préjudices subis ». En matière de logement, la commission recommande la création de 500.000 nouveaux logements par an et d'une « Bourse internet des offres et des demandes dans le logement social », ainsi qu'une série d'aménagements du contrat de bail pour le rendre moins contraignant pour le locataire. Les propriétaires bénéficieraient en contrepartie d'un régime des expulsions « sécurisé », avec des délais raccourcis. Cet article n'engage que son auteur.

Historique

<< < 1 > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.