OGM: huit mois fermes requis à l'encontre de José Bové

Publié le : 28/08/2008 28 août Août 2008
Une peine de huit mois de prison ferme et quatre ans de privation des droits civiques ont été requis ce mercredi 27 août à Bordeaux à l'encontre de José Bové.

Action anti-OGM: procèsJosé Bové et onze autres militants sont poursuivis pour avoir dégradé du maïs transgénique stocké dans un silo à Lugos (Gironde).

Les faits jugés remontent au 4 novembre 2006:

Cent-cinquante "faucheurs volontaires" conduits par l’ancien dirigeant de la Confédération paysanne avaient versé un mélange d’eau et de brou de noix dans un silo, rendant impropre à la consommation 2.320 tonnes de maïs transgénique.

Déjà indemnisé à hauteur de 497 000 € par son assurance, l’exploitant demande 500 000 € de dommages et interêts.

Le procès s’est ouvert hier matin au tribunal correctionnel de Bordeaux .

Pour aller plus loin- Voir notre actualité sur La loi sur les OGM définitivement adoptée.

- Voir l'article de Laurent Babin sur Les OGM et le droit.





Cet article n'engage que son auteur.

Historique

<< < 1 > >>