L'utilisation de la cocarde tricolore sur les véhicules des élus locaux

L'utilisation de la cocarde tricolore sur les véhicules des élus locaux

Publié le : 16/08/2016 16 août août 08 2016

Certains élus locaux, de manière légitime, s’interrogent sur leur capacité à être rapidement identifiés notamment par les services de secours et de sécurité lors d’interventions sur le territoire de leur commune.C’est la raison pour laquelle, de manière ancienne et à mon sens légitime, ils ont interrogé les services de l’Etat sur la possibilité d’utiliser la cocarde tricolore en tant qu’élus locaux.


La réponse à cette légitime question a été apportée dans plusieurs réponses ministérielles notamment une réponse faite par Madame ALLIOT-MARIE alors Ministre de l’Intérieur à Monsieur Claude DOMEIZEL, publiée dans le journal officiel du Sénat du 25 octobre 2007, page 1898.

La question orale sans débat était la n° 0074S.

La réponse à cette question est donnée dans l’article 50 du décret n°89-655 du 13 septembre 1989 relatif aux cérémonies publiques, préséances, honneurs civiles et militaires.


Cet article définit une liste limitative d’élus ou de responsables pouvant utiliser la cocarde tricolore sur leur véhicule automobile.

Le Président de la République figure évidemment dans cette liste avec les membres du gouvernement mais également les membres du Parlement, le président du Conseil Constitutionnel, le vice-président du Conseil d'Etat, le président du Conseil Economique Social et Environnemental, le Défenseur des droits, les Préfets, les Sous-Préfets et les représentants de l’Etat dans les Territoires d’Outre-Mer.


Les élus locaux n’y figurent pas et ne peuvent en l’état utiliser la cocarde tricolore sur leur véhicule automobile.

Certains le font à juste titre pour être reconnus et être identifiés rapidement.

Il convient toutefois de rappeler qu’en l’état actuel de la réglementation, une telle utilisation n’est pas autorisée.

Les collectivités locales à l’heure de la Loi NOTRe ont, plus que jamais, à faire valoir le principe constitutionnel de libre administration des collectivités posé à l’article L 1111-1 du CGCT.



L’utilisation de la cocarde tricolore sur les véhicules automobiles peut-elle signifier de manière symbolique mais légitime une telle prérogative ?

La question reste ouverte.



Cet article n'engage que son auteur.

Crédit photo : © Christophe Fouquin - Fotolia.com

Auteur

DROUINEAU Thomas
Avocat
DROUINEAU 1927 - Poitiers
POITIERS (86)
Voir l'auteur Contacter l'auteur Tous les articles de l'auteur Site de l'auteur

Historique

<< < ... 22 23 24 25 26 27 28 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.