Logements sociaux: l'UNPI porte plainte contre le secteur des logements HLM

Logements sociaux: l'UNPI porte plainte contre le secteur des logements HLM

Publié le : 03/07/2012 03 juillet juil. 07 2012

L'UNPI a déposé une plainte à Bruxelles auprès de la Commission européenne contre les aides publiques françaises au secteur social du logement, afin de rétablir les conditions d’une concurrence loyale sur le marché de l’immobilier locatif.

Gestion des logements sociaux et concurrence déloyale



L’UNPI (Union nationale de la propriété immobilière), représentante des propriétaires immobiliers privés français, a déposé le 5 mai une plainte auprès de la Direction générale de la concurrence de la Commission européenne pour améliorer la situation du logement en France.

L’objectif étant de rétablir les conditions d’une concurrence loyale sur le marché de l’immobilier locatif.

Jean Perrin, président de l’UNPI, indique que les bailleurs publics français bénéficient de plus de 20 milliards d’euros d’aides par an et sont en concurrence directe avec les bailleurs privés, s’adressant de surcroit à la même population.

Mis en place à l’origine pour les plus modestes, le parc public devait fournir des logements sociaux aux ménages des deux premiers déciles de l’échelle des revenus, les 20 % de foyers français les plus pauvres.
Pour l'UNPI, l’écart est si grand entre cet objectif théorique et la réalité constatée que la Cour des comptes a pu noter que les revenus moyens et médians des locataires du secteur privé sont inférieurs à ceux des locataires du secteur public des habitations à loyer modéré.

L'UNPI poursuit en indiquant qu'en 2007, les critères d’éligibilité avaient permis à près de 400.000 familles parmi les plus riches de France d’accéder au logement social et plus de 50.000 d’entre elles appartenaient même au dixième décile, le plus élevé, de l’échelle des revenus. Ce constat est d’autant plus saisissant qu’en dépit de l’importance des aides au secteur public, la France a passé le triste cap des 300.000 personnes sans domicile fixe.

Pour toutes ces raisons, l’UNPI considère que les aides au parc immobilier public français violent la règlementation de la concurrence européenne en matière d’aides d’Etat et ceci sans respecter les règles établies au niveau européen concernant la compensation des Services d’intérêt économique général.


V. MEREGHETTI-FILLIEUX



Cet article n'engage que son auteur.

Crédit photo : © Beboy - Fotolia.com

Historique

<< < ... 53 54 55 56 57 58 59 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.