L’audition de la personne morale en liquidation

Publié le : 25/03/2009 25 mars mars 03 2009

La convocation du dirigeant de la personne morale, poursuivi en paiement des dettes sociales, en vue de son audition personnelle par le tribunal est un préalable obligatoire ; l’omission de cet acte constitue une fin de non-recevoir.

L'auditiondu dirigeant de la personne morale en liquidation judiciaireLa Société immobilière de construction et commercialisation a été mise en liquidation judiciaire le 18 février 2004 ; le 4 juillet 2005, son liquidateur, M. Y, a assigné ses dirigeants, M. et Mme X, en paiement des dettes sociales.

Lesdits M. et Mme X ont fait grief à l’arrêt de la cour d’appel de les avoir solidairement condamnés à payer au liquidateur, ès qualités, la somme de 600.000 EUR, alors, selon eux, que le dirigeant à l’encontre duquel une action en paiement des dettes sociales est engagée, doit être convoqué en chambre du conseil en vue de son audition par acte d’huissier de justice, l’omission de cette formalité substantielle entachant la saisine du tribunal de nullité, sans qu’il y ait lieu de rechercher si elle a causé un grief au dirigeant ; qu’il ressort tant de l’assignation du 4 juillet 2005 que du jugement du tribunal de commerce de Lyon du 26 janvier 2006 qu’aucun des époux X n’a été convoqué, ni entendu en chambre du conseil ; qu’en statuant sur les demandes formées contre eux par M. Y, ès qualités, malgré l’irrégularité de la saisine du tribunal de commerce de Lyon, la cour d’appel a violé l’article 164, alinéa 2, du décret du 27 décembre 1985.

La Cour de cassation rejette le pourvoi des époux X.

La convocation du dirigeant de la personne morale, poursuivi en paiement des dettes sociales, en vue de son audition personnelle par le tribunal est un préalable obligatoire ; l’omission de cet acte, qui fait obstacle à toute condamnation, constitue une fin de non-recevoir ; M. et Mme X, qui n’ont pas invoqué devant les juges du fond leur absence de convocation en chambre du conseil, sont irrecevables à présenter cette fin de non-recevoir mélangée de fait et de droit, fût-elle d’ordre public, pour la première fois, devant la Cour de cassation.

RéférenceCour de cassation, Chambre com., 10 mars 2009 (pourvoi n° 07-20.632), rejet ; publié au Bull. IV. Le site de l'auteur de l'articleAllezr sur le site de l'Office Notarial de Baillargues.





Cet article n'engage que son auteur.

Historique

<< < ... 83 84 85 86 87 88 89 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.