L’action en élagage appartient au propriétaire voisin et au titulaire d’une servitude de passage

L’action en élagage appartient au propriétaire voisin et au titulaire d’une servitude de passage

Publié le : 18/04/2014 18 avril avr. 2014

L'action en élagage, est un droit absolu découlant de la propriété immobilière, dont l’objectif est de faire supprimer les empiètements intervenant en hauteur. Le droit de faire élaguer ne se perd pas avec le temps et dure tant que l'arbre existe.

Selon l’article 673 du code civil, article datant du code Napoleon de 1804, celui sur la propriété duquel avancent les branches des arbres, arbustes et arbrisseaux du voisin peut contraindre celui-ci à les couper. Les fruits tombés naturellement de ces branches lui appartiennent.

Si ce sont les racines, ronces ou brindilles qui avancent sur son fonds il a le droit de les couper lui-même à la limite de la ligne séparative.

Le droit de couper les racines, ronces et brindilles ou de faire couper les branches des arbres, arbustes ou arbrisseaux est imprescriptible.

Tout propriétaire peut donc se prévaloir de cet article quel que soit l'âge ou le caractère remarquable de l'arbre en cause.

Mais, des conventions tels que des règlements de copropriété peuvent interdire une telle action afin de protéger certains arbres, tels des espèces menacées, étant précisé que ces conventions peuvent aussi modifier les règles de distances prévues par la loi.

Cela étant, comme l’a rappelé la Cour de cassation dans un arrêt du 5 juin 2013, l’action en élagage peut être mise en oeuvre par le titulaire d’une servitude de passage pour faire couper les branches d’un arbre obstruant la voie, et ce afin de faire rétablir l’assiette de la servitude de passage.

D’ailleurs, selon l’article 701 du code civil, le propriétaire du fonds débiteur de la servitude ne peut rien faire qui tende à en diminuer l'usage, ou à le rendre plus incommode.

Il n'appartient pas au bénéficiaire de la servitude d'élaguer, lui même, les plantations au titre de son obligation d'entretien de la servitude, mais bien au propriétaire du terrain sur lequel se trouvent les arbres de s'en charger.

Si le propriétaire du fonds, sur lequel se trouvent les plantations refuse de procéder à l'élagage, il peut être condamné, judiciairement, à procéder à cet élagage des plantations ainsi qu'au paiement de dommages-intérêts.





Cet article n'engage que son auteur.

Crédit photo : © ucius - Fotolia.com

Auteur

GAUCHER-PIOLA Alexis
Avocat Associé
Alexis GAUCHER-PIOLA
LIBOURNE (33)
Voir l'auteur Contacter l'auteur Tous les articles de l'auteur Site de l'auteur

Historique

<< < ... 36 37 38 39 40 41 42 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.