La cession du bail rural: une faveur accordée au preneur de bonne foi

Publié le : 16/02/2010 16 février Fév. 2010
Si la loi d'orientation agricole de janvier 2006 a institué le bail cessible, il n'en reste pas moins que le preneur d'un bail rural soumis au statut du fermage de droit commun, se voit opposer le principe de prohibition stricte de la cession de son bail.

Cession de bail rural et bonne foi du preneurSi la loi d'orientation agricole du 5 janvier 2006 a institué le bail cessible, il n'en reste pas moins que le preneur d'un bail rural soumis au statut du fermage de droit commun, se voit opposer le principe de prohibition stricte de la cession de son bail.

Comme toute règle subit et envisage des exceptions, l'article L.411-35, qui prescrit cette interdiction générale de cession, prévoit la possibilité pour le preneur de demander l'autorisation à son bailleur, ou à défaut au tribunal paritaire des baux ruraux, de céder son bail à un descendant majeur, à son conjoint ou partenaire de PACS.

Néanmoins, si cette cession est en pratique souvent autorisée, il faut rappeler, comme l'a fait la Cour de cassation dans un récent arrêt en date du 24 novembre 2009, qu'il s'agit d'une faveur réservé aux seuls preneurs de bonne foi. Or, la bonne foi du preneur est principalement appréciée par les juges du fond en considération du comportement du preneur cédant en cours de bail.

Ainsi, l'autorisation de cession devra être refusée au locataire qui a manqué à ses obligations. Dans le cas d'espèce, il avait été retenu contre les preneurs leur retard réitérés s'agissant du paiement de leur fermage.
Si cette décision peut paraître sévère pour le locataire, il paraît néanmoins normal de fixer certaines limites aux possibilités de cession, dès lors que le preneur ne s'est pas montré irréprochable en cours de bail.

En effet, le bail rural s'assimilant à un acte de quasi disposition, il est logique que le bailleur bénéficie de certaines garanties quant à la personne du repreneur, et que la cession, qui interviendra au profit d'un proche du preneur sortant, ne puisse pas être possible dès lors que ce dernier a manqué à ses obligations en cours de bail, ce qui a déjà nuit aux intérêts du bailleur, sans qu'il ait pourtant été possible pour lui de solliciter la résiliation du bail, faute de pouvoir justifier des conditions exigées par la loi pour le faire.





Cet article n'engage que son auteur.

Auteur

DERVILLERS Julien

Historique

<< < ... 71 72 73 74 75 76 77 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.