Emploi : les syndicats et le patronat parviennent à un accord

Publié le : 12/01/2013 12 janvier janv. 01 2013

Après maints atermoiements, partenaires sociaux et patronat sont parvenus à un accord qui pose les jalons d’une flexibilité et d’une sécurité de l’emploi source de croissance.

Sécurisation de l’emploi : un standard français qui n’a rien à envier à ses voisins européensUne flexisécurité à la française:

Selon les mots du chef de l’Etat, il s’agirait là d’ «un succès du dialogue social». Ainsi, vendredi 11 janvier 2013, le patronat et les syndicats sont parvenus à un accord salvateur sur la sécurisation de l’emploi après trois mois de négociation. Le nœud gordien des discussions résidait en la taxation des contrats courts.

Selon un communiqué du MEDEF cet accord hisse «la France en haut des standards européens en matière de marché du travail et de relations sociales. L’accord auquel ils sont parvenus est tout sauf un accord a minima».


L’accord doit cependant recevoir l’approbation formelle des organisations, deux des syndicats au demeurant y restant fervemment opposés à savoir la CGT et FO. Une fois l’approbation actée, un projet de loi devrait naître afin de transposer cet accord dans le maillage législatif français. En termes de calendrier le projet de loi sera présenté en Conseil des Ministres vraisemblablement le 6 ou 13 mars, la promulgation devant intervenir fin mai.


Cette réforme du marché du travail ambitieuse figurait parmi les promesses de campagne du candidat François Hollande. D’autant plus que ce dernier souhaitait revigorer le dialogue social sur le thème de la modernisation de l’emploi.

La teneur du projet pour les employeurs est riche, il permettra notamment à ces derniers de réaliser des baisses de salaires et/ou de temps de travail lorsque l'entreprise est en difficulté et prône également une déjudiciarisation des licenciements. Quant aux salariés, davantage de droits leur sont octroyés, ils pourront bénéficier entre autres de droits rechargeable à l'assurance chômage.


Vers un modus vivendi entre patronat et syndicats?


L’inanité des syndicats en raison de leur manque de représentativité est un sujet rémanent qui est abordé par les auteurs de Sciences Politiques. Cet accord intervient en quelque sorte comme un modus vivendi entre les aspirations de flexibilité du patronat et les velléités de sécurisation provenant des salariés. Laurence Parisot, Présidente du Medef, a souligné de manière méliorative que : «cet accord marque l’avènement d’une culture du compromis après des décennies d’une philosophie de l’antagonisme social». Cet accord permettra peut-être d’insuffler un vent de dialogue social en France et de poser les jalons d’accords dans le futur non moins consistants.

RAMA Chloé, Eurojuris France

Sources :
TV5, « Emploi : syndicats et patronat accouchent d’un accord au forceps », 12 janvier 2013






Cet article n'engage que son auteur.

Historique

<< < 1 2 3 > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.